Après avoir été contactée par Nitou sur mon blog d'achat groupé, j'ai passé pas mal de temps à lire les blogs des cosméteuses, à fouiner dans le web et à me replonger dans mes bouquins de chimie.

Késako les cosméteuses?
Ce sont des nanas de tous âges qui font leur produits de beauté eux même: crèmes, savons, lotions...
Elles ont raison! Ce n'est pas forcément une question d'argent mais de maîtrise des produits que l'on se met sur la peau. D'autant plus que les matières premières à l'achat sont plutot chères (surtout tout ce qui est bio).

Au début du XXème siècle, l'industrie chimique a compensé la pénurie des matières grasses (due à la 1ère guerre mondiale) en créant des tensioactifs synthétiques qui sont utilisés aujourd'hui massivement dans les détergents, les gels douches et les savons sans savon.
Les lobby industriels ont eu raison du savon maison en prônant le modernisme et l'hygiènisme de leur produit. Ainsi, pour la toilette corporelle, les produits « sans savon » se sont installés sur la croyance en l'effet déshydratant du savon. Certains savons, par exemple à la glycérine ou les surgras, respectent pourtant particulièrement bien l'épiderme.
les multiples emplois des tensioactifs synthétiques (par exemple le Laureth sulfate de sodium présent autant dans le canardtoilette que le gel douche) sont d'autant plus discutables par leur impact écologique (production, emballage) et par leur innocuité sur notre santé.
Sous sa forme la plus simple, le savon est entièrement biodégradable contrairement aux additifs et tensioactifs synthétiques vendus en grande surface!

Je suis une adepte du savon Lush qui n'assèche pas la peau et du shampoing solide burt's bee.
Je trouve ça plus écolo car sans emballage superflu et surtout plus naturel.
A priori biochimiste, je me suis toujours dit que je pouvais faire mon propre savon.
Dans mes souvenirs de TP, il fallait plein de verrerie et de matos pour obtenir 1g de savon qui pue...
En fait c'est tout simple, il n'ya pas besoin de pompe à vide ou de colonne à distiller. Il y a tout ce qu'il faut dans la cuisine lambda de la ménagère de moins de 50 ans.

Pour faire du savon, il faut:

- des matières premières : plusieurs huile liquides et solide + soude + facultatif: des herbes des huiles essentielles, etc.

- du matériel spécial savon non oxydable : un mixer plongeant, divers bol, une balance et plein d'autres truc (énumération précise dans un autre post)

- prendre ses précautions car la soude c'est corrosif!!! gants, lunettes et manches longues obligatoire! Chat et grumeaux interdits!

- de la patience; pour la méthode à froid, il faut laisser les savons terminer leur saponification totale pendant plusieurs semaine. D'autre méthodes sont disponibles mais je pense qu'un bon savon doit prendre être bien sec avant de l'utiliser (sinon fonte du savon trop rapide!!!) et puis il faut laisser le temps au temps.

J'inaugure ce blog savonnerie avec un petit lexique de chimie pour la savonneuse, qui répondra aux questions bien techniques de certaines.

Bonne lecture!